Coopération > Stratégie


Stratégie et plan d'internationalisation

Aujourd’hui, les universités ont pour objectif de développer leur dimension internationale. L’Université de Rouen Normandie propose un plan d’internationalisation qui pour but de mettre en oeuvre des dispositifs et actions en faveur de son internationalisation.


La stratégie à l’international de l’URN

Selon la stratégie définie par la présidence de l’Université de Rouen Normandie votée à l’unanimité par le Conseil d’Administration de juin 2017, ce plan d’internationalisation s’articulera en trois priorités :
 
  • Les priorités scientifiques : Elles sont celles qui figurent dans le projet d’établissement, en liaison avec la stratégie du site normand (offre étoffée en langues étrangères, attractivité dans le cadre des appels à projets européens, conception de masters internationalisés en référence aux 5 pôles stratégiques de l’Université (Chimie ; Biologie Santé ; Sciences de l’environnement, maîtrise des risques naturels et industriels ; Energie, Électronique, Matériaux ; Sciences Humaines et Sociales ; Transport et Logistique, Modélisation et traitement de l’information), valorisation de la production scientifique dans les publications internationales et la participation aux réseaux de recherches internationaux). Ces priorités doivent trouver des réalisations dans les principaux programmes internationaux (Horizons 2020, FEDER, etc.), grâce au concours actif de la DRV et la cellule Europe. L’URN favorisera également le développement du dispositif RIN Doctorants, Recherche ou encore Actions Sup’ ; elle s’inscrit dans les actions de la Région en faveur de l’enseignement supérieur et de la recherche.
  • Les priorités opérationnelles sont les suivantes : La promotion de la mobilité internationale entrante et sortante des étudiants, des enseignants (y compris le Programme Internationalisation de l’Offre de Formation mis en place par Normandie Université), des chercheurs et des personnels (augmentation de l’attractivité étudiante aux niveaux M et D, rééquilibrage de la mobilité étudiante au profit des entrants, mise en place de campus d’été et d’hiver) ; le développement de partenariats internationaux en recherche, formation et gouvernance (cotutelles de thèses, doubles diplômes, Masters internationaux) ; l’incitation plus forte pour un stage ou séjour à l’étranger dans toutes les formations y compris la mobilité internationale des personnels, grâce notamment au programme européen « REALISE/ Erasmus+), la mise en place d’une politique active de communication internationale (plurilingue) ; l’aide à l’amélioration des capacités d’organisation, de formation et de recherche des universités partenaires, en particulier celles des pays du Sud, en bénéficiant de l’expertise en formations ouvertes et à distance.
  • Les priorités géographiques prennent appui sur des partenariats solides, mais ne constituent plus aujourd’hui l’unique critère de développement des coopérations universitaires et scientifiques. En effet, des partenariats solides avec l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Asie du Sud-Est ou encore l’Europe occidentale et orientale s’enrichissent aujourd’hui de coopérations avec les États-Unis et l’Amérique du Sud. Les coopérations avec les pays de la Francophonie doivent être développées et ce, grâce aux coopérations déjà existantes.
 
 
Le plan d’internationalisation


Le plan d’internationalisation proposé servira de guide aux acteurs de l’international à l’URN. Il a été conçu en prenant en compte :
  • Les différentes remarques formulées lors de l’évaluation de l’HCERES,
  • La déclaration en matière de stratégie de la Région Normandie et de Normandie Université,
  • La stratégie à l’international formulée par la présidence de l’Université de Rouen Normandie,
  • Les résultats des échanges dans le cadre d’un groupe de travail dédié.

Ce plan d’international est organisé par objectifs puis par axes de développement. Le groupe de travail a choisi les objectifs suivants :
  • OBJECTIF N°1 : RENFORCER LA COMMUNICATION ET LA CENTRALISATION DES INFORMATIONS POUR UN MEILLEUR BILAN DES COOPERATIONS
  • OBJECTIF N°2 : INTERNATIONALISER L’UNIVERSITE, LA RECHERCHE ET LES FORMATIONS
  • OBJECTIF N°3 : RENDRE L’URN ATTRACTIVE POUR LES ETUDIANTS ET PERSONNELS INTERNATIONAUX
  • OBJECTIF N°4 : AUGMENTER LA MOBILITE SORTANTE DES ETUDIANTS ET DES PERSONNELS
  • OBJECTIF N°5 : LA FRANCOPHONIE, UNE PRIORITE STRATEGIQUE

Les priorités retenues pour 2018-2019

A l’issue des discussions lors des différents conseils (direction, directeurs de composantes, Commission des Relations Internationales et de la Coopération…), plusieurs priorités ont été définies pour 2018-2019 :
  • Le renforcement de la communication interne
  • La mobilité sortante des étudiants
  • Le bilan qualitatif et quantitatif des conventions
  • Le renforcement du lien URN - COMUE
  • La redéfinition du rôle du CURI (Conseil Universitaire des Relations Internationales) et de la CRIC (Commission des Relations Internationales et de la Coopération)

Chaque année, les conseils de l’URN seront amenés à se prononcer sur de nouvelles priorités après avoir pris connaissance des actions mises en oeuvre et des résultats obtenus lors de l’année écoulée.
 



Le plan d'Internationalisation de l'URN est disponible sur ce lien.